Accueil du site > L’élevage > Découvrir l’héliciculture

Découvrir l'héliciculture

Découvrir l’héliciculture


Le parc d'élevage

Pratiquement inchangé depuis l’origine, l’escargot est cependant un être "déplacé". Né dans la mer, il lui a fallu vivre sur la terre, et cette nécessaire adaptation du monde aquatique au monde terrestre explique ses bizarreries d’aspect et de comportement.

Il a le sang froid. Ne pouvant réguler sa température corporelle, il lui a fallu s’adapter aux variations de température et d’hygrométrie, passant perpétuellement par des phases d’activité et d’inactivité, vivant au rythme du jour et de la nuit, de la pluie et du beau temps, de l’alternance saisonnière.

Pour fuir la chaleur et le froid, la lumière et le vent, il se cache, retiré dans sa coquille, dissimulé sous une feuille ou une pierre, réfugié dans un trou ou enfoui dans la terre. Il sort avec l’obscurité, la rosée et la pluie.

À l’entrée de l’hiver, il disparaît, engourdi dans sa coquille dont il a scellé l’ouverture par un bouchon calcaire, pour réapparaître avec le retour du printemps.

L’élevage d’escargots reproduit ces cycles afin d’obtenir les plus beaux spécimens.

Le parc d'élevage

Ci-dessous : des pontes d’escargots.

Pontes d'escargots

Un naissain : jeunes escargots tout juste sortis de l’œuf.

Naissain d'escargots



  • Les autres habitants de la ferme
    Les moutons Les moutons nous aident à entretenir les prairies qui entourent les parcs, ouvrant ainsi le champ de visions aux prédateurs des (...)